Climat ergonomique - La bonne température sur le lieu de travail

L'équipement correct d'un poste de travail et l'éclairage optimal sont des aspects ergonomiques importants dans le travail quotidien. Ce qui ne doit pas non plus manquer dans le domaine de l'ergonomie au poste de travail, c'est la bonne température ambiante au bureau. Tout le monde le sait : on a terriblement froid aux jambes ou on transpire sans arrêt en été. Mais à quoi ressemble vraiment la température idéale sur le lieu de travail ? Que fais-tu si tu as toujours trop chaud ou trop froid ? Et existe-t-il des lois sur les températures maximales et minimales au travail ? Tu trouveras tout cela et bien plus dans cet article de blog.

    Quelle est la bonne température - les lois sur la température au travail

    Dans cet article, nous faisons le point sur la situation légale en matière d'ergonomie et de climat intérieur. Nous examinons les dispositions en vigueur en Allemagne, en Autriche et en Suisse concernant la bonne température sur le lieu de travail. Nous nous référons bien sûr en particulier aux postes de travail de bureau. À la fin de cet article, vous trouverez des ressources supplémentaires sur la législation, y compris des directives sur d'autres environnements de travail.

    Allemagne

    La base de la réglementation sur la température correcte sur le lieu de travail est l'ordonnance sur les lieux de travail (ArbStättV) ainsi que la règle technique A3.5. (lien vers PDF).

    En Allemagne, la loi prévoit que les locaux de travail doivent présenter un climat favorable à la santé pendant les heures de travail.

    Ce n'est pas très concret, mais la règle technique le précise. Les procédures de travail et l'activité physique des employés doivent être prises en compte dans tous les cas, car ces facteurs génèrent également de la chaleur. L'ordonnance sur les lieux de travail stipule en outre que - pour éviter la chaleur - les coupoles en verre ou les grandes fenêtres à fort rayonnement solaire doivent être couvertes ou protégées en cas de risque de chaleur important. Cela permet également d'éviter une surchauffe trop importante des bureaux.

    Die richtige Temperatur am Arbeitsplatz

    Comme l'ArbStättV n'intervient pas spécifiquement dans ce cas, elle est généralement interprétée de manière plus large et plus concrète par la règle technique A3.5. Celle-ci donne des indications plus précises sur les températures à ne pas dépasser en rapport avec l'activité physique exercée au travail. Toute personne souhaitant consulter son employeur au sujet de températures trop élevées au bureau ou à d'autres postes de travail peut donc se référer à la règle technique.

    Cette règle indique clairement que les règles de température de l'ordonnance sur les lieux de travail doivent être mesurées en fonction de la pénibilité du travail et ensuite adaptées individuellement. En d'autres termes, plus l'activité professionnelle est pénible, plus la température minimale doit être basse. Pour une activité physique légère, comme dans un bureau, cettetempérature est d'environ +19°C à +20°C. Une sorte de température maximale est également fixée par la règle technique : Si la température dépasse +26°C, les employeurs peuvent être tenus de prendre des mesures pour réduire la chaleur, comme par exemple des auvents ou des vitrages de protection solaire aux fenêtres. A partir d'une température ambiante de +35°C, le local ne peut plus être utilisé comme lieu de travail jusqu'à ce que la température soit à nouveau réduite.

    Autriche

    En Autriche, les règles et les lois relatives à la température sur le lieu de travail se basent sur la loi sur la protection des travailleurs (ASchG) et l'ordonnance sur les lieux de travail (AStV). La loi est plus concrète en Autriche qu'en Allemagne dans la mesure où l'ordonnance sur les lieux de travail fixe des températures réelles. Ainsi, dans les bureaux standard, lestempératures doivent se situerentre +19°C et +25°C .

    Les locaux de travail doivent présenter des conditions climatiques adaptées à l'organisme humain.

    La chambre de travail autrichienne insiste fortement sur le fait que une forte chaleur ou encore le froid diminuent la capacité de concentration et la productivité. C'est pourquoi il est dans l'intérêt des employeurs de veiller à une climatisation optimale de leurs bureaux. La climatisation n'est pas obligatoire, mais en l'absence d'installations de ventilation, l'aération doit se faire manuellement, avec des règles strictes concernant l'intensité des courants d'air (vitesse du flux d'air en m/s).

    Suisse

    La base légale pour la température sur le lieu de travail en Suisse est fournie par les Directives relatives aux ordonnances 3 et 4 de la loi sur le travail. Les dispositions relatives au climat intérieur se trouvent dans la section 2, de l'article 16 à l'article 21.

    La température, la vitesse et l'humidité relative de l'air doivent être déterminées et adaptées les unes aux autres de manière à garantir un climat intérieur qui ne soit pas préjudiciable à la santé et qui soit adapté au type de travail.

    Le guide suisse relatif à la loi sur le travail a été élaboré dans les moindres détails. Les indications sont donc encore plus concrètes que dans la loi autrichienne. Par exemple, il ne se contente pas de déterminer la composition exacte de l'air dans le bureau en pourcentage, mais aussi des facteurs tels que l'humidité de l'air en fonction de la température, ainsi que la présence de polluants dans l'air. Toutefois, comme nous souhaitons nous pencher davantage sur la seule température dans cet article afin de ne pas dépasser le cadre, nous présentons ci-après les températures minimales au poste de travail de bureau en Suisse.

    Pour un poste de travail où l'activité physique est faible à légère, latempérature de doit se situerentre +20°C et +23°C . Plus l'activité est pénible, plus la température minimale est basse. La température du sol doit également être d'au moins +19°C à tout moment, mais ne doit pas dépasser +25°C.

    L'employeur prend-il en charge les frais d'un ventilateur ?

    La chaleur au bureau, en particulier, est un problème récurrent. Maintenant que tu connais les réglementations relatives à la température sur le lieu de travail et que tu peux te référer aux bons textes de loi, il est également possible d'attirer l'attention de ton employeur sur un problème de chaleur. Si la température dans ton bureau dépasse constamment la limite légale, la direction de l'entreprise doit également prendre en charge les frais d'un ventilateur, voire d'une climatisation. Pour une aide directe dans cette démarche et pour obtenir les bons formulaires, le mieux est de t'adresser aux points de contact suivants :

    Ergonomie et climat intérieur

    Ce que tu as certainement déjà lu ou que tu trouveras souvent sur notre site, c'est la définition du terme "ergonomie". L'ergonomie signifie aider l'homme à travailler dans un environnement le meilleur possible et le plus sain possible, afin que sa santé et son corps soient protégés au mieux. La bonne température sur le lieu de travail joue également un rôle essentiel, car elle a une influence immense sur notre bien-être et donc sur notre productivité et notre motivation.

    Quel est l'impact de la température sur notre corps et notre santé ?

    Nos corps sont passés maîtres dans la régulation de leur température. Les différentes cellules et organes du corps ont souvent besoin de températures très précises pour fonctionner correctement. Rien qu'en pensant à la fièvre, on sait que quelques degrés de variation de la température corporelle ont de graves conséquences sur notre bien-être. Une différence de température de plus ou moins 3° Celsius (en partant d'une température corporelle moyenne d'environ 37° Celsius) peut déjà mettre notre vie en danger ! Même si nous descendons en dessous de 27° Celsius, nous risquons de mourir d'hypothermie. On le voit donc rapidement : la bonne température peut être le nerf de la guerre.

    Thermometer zeigt 40 Grad Celsius

    La climatisation : une bénédiction ou une malédiction ?

    (Source : https://www.gesundheit.de/medizin/gesundheit-und-umwelt/luftverschmutzung-und-gesundheit/klimaanlagen-im-sommer )

    Être assis dans un bureau agréablement climatisé par une chaude journée d'été est un privilège que tout le monde n'a pas. Mais il faut aussi faire attention : Si l'on abuse de l'air frais, des maladies telles que les refroidissements ou les maux de tête peuvent apparaître par la suite. Une peau irritée et des troubles de la concentration peuvent également apparaître à cause de la climatisation.

    Pour éviter ces désagréments, il faut veiller à ce que la différence entre la température sur le lieu de travail et la température à l'extérieur ne dépasse pas 6°C, ce qui permet d'éviter les variations brusques de température. En outre, il faut veiller à ce que la climatisation soit régulièrement entretenue et nettoyée. Si on ne le fait pas, les micro-organismes tels que les bactéries et les champignons qui s'accumulent et se multiplient dans les filtres et les tuyaux sont projetés dans notre organisme humain par le flux d'air.

    Même si, à la fin de la journée, la température est aussi une "affaire de goût", il y a certains aspects à prendre en compte d'urgence pour une température ambiante correcte sur le lieu de travail, afin de ne pas mettre sa propre santé en danger. Si l'on a toujours froid, on tombe tôt ou tard malade. La température sur le lieu de travail peut donc être ergonomique et devrait être adaptée dans l'intérêt de la santé humaine.

    L'aération est essentielle

    L'air frais est le meilleur air. Aérer par à-coups une fois par heure est une bonne règle générale pour avoir régulièrement de l'air frais. Il est préférable d'ouvrir les fenêtres plusieurs fois par jour pendant 3 à 4 minutes, ce qui permet de renouveler l'air en profondeur sans que les murs ne se refroidissent trop. Cette méthode ne doit pas être utilisée lorsqu'il fait extrêmement chaud à l'extérieur ou que l'air extérieur est très chargé en poussières fines ou en polluants (par exemple pour les entreprises situées dans une zone industrielle). Dans ce cas, il est recommandé d'utiliser des purificateurs d'air ou des filtres anti-pollution pour éviter des difficultés plus graves.

    Le matin, au début de la journée de travail, la température devrait en principe être un peu plus chaude et se rafraîchir au cours de la journée afin de ne pas trop fatiguer le corps vers l'après-midi ou le soir. En fonction du type de régulation thermique disponible dans ton bureau (radiateurs, chauffage au sol, etc.) et, par conséquent, de la rapidité avec laquelle la température peut être modifiée sur le lieu de travail, tu peux en principe suivre ce schéma approximatif. Tu devrais néanmoins écouter ton corps : Si tu as trop froid ou trop chaud, remédie à la situation.

    Que faire si j'ai quand même trop chaud ou trop froid ?

    Communique tes souhaits

    En principe, la communication devrait être le premier moyen de s'améliorer. Essaie d'en parler avec tes collègues. Vous pourriez peut-être vous mettre d'accord pour aérer quelques fois de plus ou de moins par jour. Essaie de rester juste : Si tout le monde transpire déjà en T-shirt, il serait probablement juste d'attendre de toi que tu mettes quelques T-shirts et pulls de plus à la place. Dans la plupart des cas, une telle discussion permet déjà d'améliorer la situation en matière de température.

    Technique de l'oignon

    Si tu as toujours alternativement chaud et froid, et ce le même jour, la technique de l'oignon s'impose : Habille-toi chaque jour en plusieurs couches fines. Ainsi, tu peux toujours adapter le degré de chaleur par le biais des vêtements. Cela vaut également pour les chaussettes, car il est particulièrement désagréable d'avoir froid aux pieds. Des chaussettes épaisses en peluche peuvent être un véritable atout dans un bureau froid. Si la nature de ton travail le permet, essaie de travailler confortablement en chaussettes épaisses !

    Plaques chauffantes et coussins chauffants

    Peu importe la raison : lorsqu'il fait très froid dehors et que l'entreprise veut en plus économiser sur les frais de chauffage ou qu'il y a régulièrement des courants d'air à cause des portes ouvertes : On a vite fait d'avoir froid. Même si tu es simplement un grand amateur de chaleur, tu finiras certainement par avoir froid si la température au travail est trop basse. Les plaques et les coussins chauffants sont une solution à ce dilemme. En général, ils ne posent aucun problème à la plupart des employeurs et les employés les placent volontiers à proximité immédiate de leur poste de travail.

    Ce qui est intéressant, c'est qu'ils peuvent être allumés et éteints à volonté et que l'intensité de la chaleur peut être réglée. Qu'il s'agisse d'une plaque sur le mur derrière toi ou de coussins chauffants sur ta chaise ou sous tes pieds : tu n'auras plus froid aussi vite !

    Ventilateurs de table

    Lors des journées d'été particulièrement chaudes, les ventilateurs de table constituent un remède rapide et efficace contre la transpiration. Bien placés, ils ne gênent en aucun cas tes collaborateurs. Avant d'acheter un ventilateur de table pour le bureau, tu dois toutefois t'assurer que cela est autorisé. Veille à essayer le ventilateur au préalable (il est préférable de se le procurer dans un magasin plutôt que dans une boutique en ligne) afin de savoir si le flux d'air est agréable pour toi et si le volume sonore est limité lorsqu'il fonctionne.

    Après tout, il ne devrait pas déranger tes collègues pendant qu'ils travaillent. Lorsque la chaleur de l'été touche à sa fin, tu peux sans problème stocker le ventilateur de table à la maison jusqu'à l'année prochaine.

    Changer de lieu de travail

    Nous ne voulons pas dire par là que tu devrais changer radicalement de travail, mais bien sûr seulement de place pour travailler. Si aucune des autres solutions mentionnées n'est efficace et que tu es presque tous les jours au bord de la crise de nerfs à cause de la température, demande à ton président un bureau individuel ou un autre espace de travail séparé dans lequel tu peux décider toi-même du degré de chaleur ou de froid que tu souhaites. Le bureau à domicile serait également une solution optimale.

    Frau arbeitet im Büro

    À l'avenir, l'adaptation constante et individuelle de la température au bureau devrait être utilisée dans le cadre d'une solution globale de bureaux intelligents. Ces technologies futuristes existent déjà en partie, mais elles sont encore loin d'être courantes.

    Enfin, il convient de préciser que la température sur le lieu de travail est fortement subjective à la fin de la journée. Chacun d'entre nous ressent différents degrés de chaleur comme agréables pour travailler. L'important est que tu te sentes bien !

    Ressources et autres lectures :